Le tatouage Polynesien

Ah, le rêve polynésien ! Chaleur, Bora Bora, vahinés, colliers de fleurs, tamure… voici quelques mots qui résonnent quand on vous parle de la Polynésie. Il y a aussi l'art du tatouage qui vient symboliser et accroître davantage l'enivrante image polynésienne. L'histoire du tatouage est particulièrement difficile à retracer.

C'est avant tout une discipline qui se réfère au divin et plus spécifiquement au mystique TIKI. Venez à la rencontre de cet art qu'est le tatouage !

L'art du tatouage polynésien

L'art du tatouage polynésienAvant l'arrivée des missionnaires sur le territoire polynésien, on utilisait davantage l'oral que l'écrit. Le tatouage, lui, servait souvent de marque d'identité familiale, d'appartenance aux classes sociales. Il retraçait même tout votre parcours de vie le long du corps. Cet art était à l'époque réservé aux initiés : tout le monde ne pouvait prétendre se faire tatouer.

Aujourd'hui, il y a un regain, notamment chez les jeunes Polynésiens en quête d'identité maohi, de l'art du tatouage « made in Polynesia ». Désormais, bon nombre de tatoueurs peuvent vous proposer des motifs polynésiens et ce, peu importe votre situation dans le monde car le tatouage polynésien est incontestablement une référence à l'international !

On parlera du triangle polynésien pour désigner les régions concernées par cette discipline dont le point commun est la pensée mystique : le tatouage est un cadeau des dieux fait aux hommes. Ce triangle regroupe les îles telles que les Samoa, Hawaï, les îles Cook, La Nouvelle-Zélande, l'île de Pâques et bien entendu La Polynésie française.

Les Marquises ou l'essence du tatouage

On dit que Les Marquises seraient le berceau même du tatoo polynésien ! Différent de celui du reste de la Polynésie, le tatouage marquisien est particulièrement fourni d'éléments dans sa composition.

Les guerriers marquisiens étaient pour la plupart tatoués sur l'ensemble du corps, et les nombreux motifs étaient révélateurs du haut rang social acquis par le combattant. Les symboles des tatouages en dehors du sacré représentent des éléments tels que les plantes, le soleil, les animaux...

Pour tatouer autrefois, on se servait par exemple d'un peigne aux dents taillées dans l'écaille de tortue, ainsi que d'un maillet en bois pour taper la lame. Le tatoueur dessinait au charbon les motifs sur la peau. Mélange subtil de suie ajoutée à de l'eau ou du lait de coco, voici comment l'encre s'obtenait.

Les différentes fonctions du tatoo

Le tatouage peut revêtir de multiples fonctions sociologiques. A l'époque des guerriers, il s'utilisait pour graver l'acte de bravoure ; ainsi tatouait-on l'individu des actes héroïques qu'il avait accompli, comme ceux concernant la pêche, la chasse ou la guerre.

Le tatouage peut aussi tout simplement symboliser l'amour dans son aspect décoratif. Ainsi, selon les différentes légendes, afin de séduire sa bien-aimée, l'homme se tatouait, puis cette dernière se tatouait à son tour pour prouver son amour. Dans le contexte du rituel, le tatouage avait pour but de marquer les évènements sociaux majeurs, comme le mariage ou le passage de l'enfance à l'adolescence.

Le symbolisme du tatouage se dénote également sous la forme identitaire. Il s'agit de représenter par les graphismes l'appartenance à la famille, au clan et de montrer fièrement son statut social, le tatouage devenant alors dans cette fonction la véritable carte d'identité de son porteur !

Le tatouage est considéré comme le reflet de votre personnalité, un seul être pour un tatoo unique !

Les Marquises ou l'essence du tatouage