La gastronomie polynésienne

La gastronomie polynésienne

Grâce à un climat tropical idéal, la gastronomie polynésienne rime avec exotisme et abondance. Tout semble ici être directement influencé par le soleil, des fruits juteux aux épices en passant par les légumes aux noms évocateurs de pays lointains. La gastronomie polynésienne est appréciée des voyageurs pour ses mélanges de saveurs, ses bienfaits nutritionnels et ses arômes parfaitement équilibrés. Voyager en Polynésie, c'est aussi faire vivre des sensations intenses aux palais curieux de découvrir de nouvelles saveurs.

Dégustation de poisson frais en Polynésie

Sur une île où toute la vie s'organise autour de la mer, il n'est pas étonnant de constater que le poisson représente l'ingrédient principal des spécialités locales. Daurades, perches, poissons-perroquets... Les poissons du lagon et du large du Pacifique sont ici cuisinés à toutes les sauces ! On les dégustera souvent crus, parfois marinés dans du lait de coco et du jus de citron vert pour une cuisson naturelle. La gastronomie polynésienne est souvent mise en lumière par le fameux « poisson cru à la tahitienne » dont la recette a déjà fait le tour du monde. Il s'agit de poisson ferme mariné dans de l'huile et du jus de citron et assaisonné à la tomate, aux oignons et aux épices. Vous avez toutes les chances d'en manger en séjournant sur l'archipel de la Société !

Légumes et tubercules en accompagnement

Aujourd'hui, le riz tient une place importante dans la gastronomie polynésienne. Mais d'autres aliments viennent le concurrencer pour une explosion de saveurs toujours plus intense. Le taro, tubercule cultivée sur les terres marécageuses de l'île, est utilisé dans la confection des plats de résistance. On mange aussi bien sa racine que ses jeunes feuilles, utilisées aux Marquises dans la création de pâtes fermentées appelées « popoi ». Les patates douces, les ignames et les fe'i viennent également compléter les accompagnements de la cuisine polynésienne, principalement dans les plats cuits.

Et en dessert : des fruits exotiques tout juste cueillis !

La noix de coco est le fruit national de l'archipel. On l'utilise dans la cuisine polynésienne aussi bien pour les sauces que pour les boissons et les desserts. Et puis il y a la banane, verte ou plantain, qui se mange également aussi bien en plat qu'à la fin du repas. Le dessert polynésien se compose généralement d'une salade de fruits frais avec des mangues, de l'ananas, des papayes, du citron vert, des pamplemousses et de la pastèque. Pour assaisonner le tout, les locaux rajoutent une gousse de vanille !

Les plats polynésiens les plus connus

Les plats polynésiens les plus connus